ElĂšves ensemble en cours Acadomia

Conseils pratiques pour accompagner son enfant face au redoublement

Article publié le 17 septembre 2021 (mis à jour le 02 février 2024) - 0 commentaires
6 minutes
Un redoublement est souvent perçu comme un Ă©chec et une punition. Refaire une annĂ©e, ĂȘtre sĂ©parĂ© de ses amis, se retrouver dans une classe avec des plus jeunes


Il est essentiel de rassurer l'enfant, de lui faire comprendre que c’est une seconde chance pour rĂ©ussir son annĂ©e. Notre expert Acadomia vous donne des conseils pour accompagner votre enfant, l'aider Ă  identifier les raisons, travailler les problĂšmes d'apprentissage et surtout, retrouver sa confiance en lui.
Manon Dauzat

Manon Dauzat

Coach scolaire au sein d’Acadomia
Deux enfants qui vont Ă  un stage de vacances Acadomia

Identifier les raisons du redoublement en primaire et au collĂšge

Un Ă©lĂšve peut redoubler une seule fois dans sa scolaritĂ©, et ce, avant la fin du collĂšge (cycle 4, le maintien dans une classe est Ă  diffĂ©rencier du redoublement). Comment faire de son redoublement l’occasion d’un nouveau dĂ©part ?

Se dire simplement « il n’a pas assez travaillé » n’est pas un constat suffisant pour avancer. Il est nĂ©cessaire d’identifier clairement et prĂ©cisĂ©ment les raisons de ce redoublement pour en tirer pleinement les enseignements.

Communiquer et poser calmement les choses

Pour que votre enfant puisse prendre conscience de ce qui a menĂ© Ă  cette situation, il est essentiel de prendre le temps d’en discuter :
  • Pour quelles raisons a-t-il eu du mal Ă  se mettre au travail ?
  • Pourquoi son travail n’a-t-il pas donnĂ© les rĂ©sultats attendus ?
  • Quelles ont Ă©tĂ© les remarques des enseignants et leurs conseils pour avancer ?
Faites le point de maniĂšre constructive, sans chercher les torts mais plutĂŽt les solutions pour ne pas reproduire les mĂȘmes erreurs.

Le soutien scolaire Acadomia, une aide précieuse

Pour prendre un bon départ dans toutes les matiÚres

Apprendre à réapprendre, mieux

Ne pas chercher les torts pour ne pas culpabiliser votre enfant ne signifie pas qu’il doive considĂ©rer que ce qui lui arrive est la faute « des autres ». Les Ă©lĂšves, par un mĂ©canisme de protection comprĂ©hensible, ont souvent tendance Ă  se dĂ©charger de leurs échecs sur les enseignants, les parents, l’école ou le contexte. Mais ce systĂšme de dĂ©fense est bien Ă©videmment pernicieux.

Comment agir sur sa rĂ©ussite si on estime qu’elle ne dĂ©pend pas de soi ?

Accepter de reconnaĂźtre ses failles est une Ă©tape nĂ©cessaire, que votre enfant franchira naturellement s’il se sent Ă©coutĂ© et en confiance. Il pourra dĂšs lors voir le redoublement comme une occasion d’apprendre de ses erreurs pour faire mieux. Grandir, gagner en maturitĂ©, c’est aussi savoir prendre la mesure de ses responsabilitĂ©s, dans sa vie scolaire comme personnelle.

Demande de redoublement

La participation active de l’Ă©lĂšve et en lien avec l’Ă©quipe Ă©ducative est essentielle. Il est important de dĂ©terminer les besoins spĂ©cifiques de l’Ă©lĂšve, ses points forts et faibles et ses objectifs d’apprentissage (est-ce qu’il faudra mettre l’accent sur un accompagnement en maths, des cours d’anglais, ou un soutien en français ?). Il est aussi recommandĂ© de prendre en compte les changements potentiels dans l’organisation de la classe (nouveaux enseignants, changement de mĂ©thodes d’enseignement, etc.).

L’Ă©lĂšve doit ĂȘtre confortĂ© dans son choix : il est essentiel qu’il se sente impliquĂ© et soutenu dans cette dĂ©cision. Le sentiment d’adhĂ©sion Ă  ce choix lui permettra de mieux vivre ce redoublement et d’en tirer tous les bĂ©nĂ©fices.

Réfléchissez ensemble aux avantages et inconvénients du redoublement pour votre enfant, en tenant compte de son épanouissement personnel et scolaire.

Enfin, il faut considĂ©rer la procĂ©dure de redoublement. Selon le Code de l’Éducation, le redoublement peut ĂȘtre proposĂ© par l’inspecteur de l’Éducation nationale et les professeurs, mais aussi demandĂ© par la famille de l’Ă©lĂšve, sur avis du Conseil des maĂźtres.

Pour transformer un redoublement en opportunitĂ©, il est important de savoir ce que l’on veut faire de cette nouvelle annĂ©e.

Naturellement, les élÚves ont du mal à anticiper et à se projeter, à saisir les enjeux, surtout si les échéances sont éloignées de plusieurs mois.

Ils ont plutÎt tendance à prendre chaque journée comme elle vient, sans forcément se poser de questions.

Or il est indispensable pour votre enfant de se fixer des objectifs précis, quantifiables, qui soient à la fois ambitieux et atteignables afin de stimuler sa motivation.

Plus il comprendra ce qu’il doit atteindre en matiĂšre de rĂ©sultats, plus il s’impliquera. À condition bien sĂ»r que ces objectifs lui soient propres et soient associĂ©s Ă  de vĂ©ritables envies. Ce n’est qu’à ces conditions qu’ils deviendront source de motivation.

Il est intĂ©ressant de se fixer un ou plusieurs objectifs sur l’annĂ©e puis de les dĂ©couper au trimestre afin de les rendre plus concrets.

DĂ©couvrez nos cours collectifs en centre Acadomia

Pour recrĂ©er d’autres liens en petit groupe

Adopter de bonnes habitudes au quotidien

Le choix d’objectifs Ă  plus ou moins long terme doit s’accompagner de stratĂ©gies applicables au quotidien. En effet, pour ĂȘtre sĂ»r d’atteindre sa destination, il faut dĂ©terminer son itinĂ©raire !

Vous pouvez accompagner votre enfant dans la poursuite de ses propres objectifs en Ă©laborant une sorte de mode d’emploi qui lui permettra de savoir exactement comment s’y prendre.

RĂ©flĂ©chissez-y ensemble (ou laissez-le vous exposer ses idĂ©es pour en discuter ensuite) afin que cela lui corresponde et qu’il y adhĂšre pleinement. Si les choses lui semblent imposĂ©es ou ne lui correspondent pas, il aura du mal Ă  s’y tenir. Veillez aussi Ă  l’équilibre entre dĂ©tente et travail, qui doit ĂȘtre rĂ©aliste, de façon Ă  pouvoir tenir ce rythme sur l’annĂ©e.

  1. Maintenir une attitude positive : Évitez de montrer votre dĂ©ception ou votre colĂšre face au redoublement. L’optimisme et la confiance en ses capacitĂ©s sont essentiels pour sa motivation.
  2. Élaborer un plan d’action : Identifiez avec votre enfant ses points forts et ses difficultĂ©s. Mettez en place des objectifs Ă  court et long terme et dĂ©terminez ensemble les Ă©tapes pour les atteindre.
  3. Favoriser l’organisation et la rĂ©gularitĂ© : Aidez votre enfant Ă  structurer son temps d’apprentissage et Ă  instaurer une routine de travail.
  4. Rassurer votre enfant : Il est essentiel de lui faire comprendre que le redoublement n’est pas une punition mais une chance pour lui de consolider ses acquis.
  5. Encouragez l’expression de ses Ă©motions : Laissez votre enfant exprimer ses craintes et angoisses liĂ©es au redoublement. Il est important qu’il puisse verbaliser ses Ă©motions pour mieux les gĂ©rer.
  6. Favoriser son autonomie : Encouragez votre enfant à prendre des initiatives dans son apprentissage. Cela peut passer par la gestion de son emploi du temps ou la préparation de ses révisions.

Une fois cette feuille de route Ă©tablie, aidez votre enfant en ritualisant la sortie des cours et les temps de travail. Plus le cadre est clair, plus l’on crĂ©e des automatismes et plus il est facile d’entretenir un cercle vertueux. Cela permettra aussi de dĂ©velopper la rigueur et les habitudes de travail.

En somme, pour rĂ©ussir son redoublement, votre enfant doit avant tout avoir la sensation d’ĂȘtre dans le prĂ©sent et dans l’action. C’est ainsi qu’il verra cette seconde annĂ©e comme une nouvelle chance, la preuve de la confiance qui lui est accordĂ©e et de la foi que vous placez en ses capacitĂ©s d’apprentissage et de rĂ©ussite.

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire

Foire aux questions

Les réponses à vos questions


Il est lĂ©gitime de se demander si, en tant que parent, on a le droit de s’opposer Ă  la dĂ©cision de redoublement de son enfant. La rĂ©ponse est oui, mais sous certaines conditions. En effet, le droit de refus n’est pas absolu. Si le redoublement est dĂ©cidĂ© par le conseil de classe, les parents peuvent introduire un recours pour contester cette dĂ©cision. Ce recours doit respecter une procĂ©dure spĂ©cifique et des dĂ©lais prĂ©cis.

Les parents peuvent toujours avoir recours, contester la dĂ©cision prise et maintenu par le chef d’établissement en faisant appel.

Il est donc essentiel de bien comprendre les procĂ©dures et les rĂšgles en vigueur concernant le refus du redoublement. Mais au-delĂ  de ce droit de refus, il est important de garder en tĂȘte l’objectif principal : le bien-ĂȘtre et la rĂ©ussite scolaire de l’enfant.

  • Bon Ă  savoir : il est impossible de redoubler une classe en maternelle et exceptionnel en primaire.

La question du redoublement ou du passage en classe supérieure demeure un sujet de débat.

D’une part, le redoublement pourrait permettre Ă  l’Ă©lĂšve de consolider ses acquis et d’acquĂ©rir une certaine maturitĂ©. C’est une chance d’avoir plus de temps pour comprendre et maĂźtriser les compĂ©tences requises.

D’autre part, certains experts estiment que les effets positifs du redoublement sont limitĂ©s. Il pourrait engendrer chez l’Ă©lĂšve des sentiments nĂ©gatifs tels que la honte, la tristesse et un sentiment d’infĂ©rioritĂ©.

4 facteurs Ă  prendre en compte :

– Le niveau de difficultĂ© de l’Ă©lĂšve

– Sa maturitĂ©

– Le soutien familial

– La possibilitĂ© de mettre en place des mesures de soutien scolaire

Évaluez bien la situation avant de prendre une dĂ©cision car tous ces paramĂštres ont leur importance dans la dĂ©cision finale et pour le bon dĂ©roulĂ© de l’annĂ©e scolaire.