Comment aider son enfant à organiser sa chambre ?

30 juin 2022
C’est une phrase mythique que tous les parents ont déjà prononcée au moins une fois (par jour). L’indémodable « range ta chambre » donne généralement lieu à des discussions sans fin. Pourtant, une pièce ordonnée avec un bureau organisé s’avère un précieux atout pour bien travailler.

Qu’on se rassure, il existe des astuces pour se faciliter la tâche. Ces dernières années, l’engouement pour le tri, popularisé par des personnalités comme la Japonaise Marie Kondō avec son best-seller La Magie du rangement et sa méthode brevetée KonMari, a donné naissance à un nouveau métier, celui de coach en rangement. C’est la mission de Sevan Matossian, qui a créé Home Organiser. Forte de son expérience, elle livre quelques clés pour transformer la corvée en un moment d’échange.

1.     Impliquer son enfant

Trier la chambre de son enfant avec son aide, en lui expliquant les bénéfices qu’il va en tirer : gain de place pour jouer, moins de choses à ranger, être entouré de ses jeux favoris… Il se sentira ainsi plus responsable et assurera la pérennité de l’organisation. Par ailleurs, se débarrasser dans son dos de certains jouets auxquels il tient risque de briser le lien de confiance.

2.     Trier au fur et à mesure

La première étape pour ranger, c’est de trier, mais on n’a pas toujours le temps ou l’énergie de dédier un week-end à tout sortir des placards. Autre solution ? Installer un panier dans la chambre où l’on met au fur et à mesure les jouets cassés, les vêtements trop petits, les puzzles avec des pièces manquantes… Cela permet de sortir les choses petit à petit. Ne pas oublier de vider le panier chaque semaine.

3.     Sortir l’étiqueteuse

La base d’un rangement réussi, c’est de catégoriser les choses. Pour cela, on utilise plusieurs paniers : pour les Lego, les Playmobil, les puzzles, les feutres, etc. On écrit le contenu sur une étiquette pour s’y retrouver facilement ; et si l’enfant n’est pas encore à l’aise avec la lecture, on peut lui demander de dessiner la catégorie. Ce sera plus facile pour lui de ranger.

4.     Simplifier le rangement

Mettre en place un système de rangements faciles et accessibles. Et pour favoriser l’autonomie de votre enfant, l’aider avec une routine à appliquer tous les jours : aérer sa chambre, faire son lit, mettre son linge sale dans une corbeille à proximité de son placard par exemple.

5.     Faire tourner les jouets

On le voit bien, même si les enfants ont des tonnes de jouets, ils finissent toujours par s’amuser avec les mêmes. Et s’il y a trop de choses, ils risquent de passer de l’un à l’autre sans vraiment en profiter. Je conseille de garder quelques jouets dans la chambre et de descendre les autres à la cave ou de les monter au grenier puis de faire un roulement tous les deux ou trois mois. C’est une façon de les faire redécouvrir à votre enfant avec plaisir mais aussi d’améliorer sa concentration et de développer son imagination et sa créativité.

6.     Définir l’usage du bureau

Il faut organiser l’espace en fonction des besoins. On ne travaille pas de la même façon quand on utilise du papier et des feutres ou un ordinateur et une souris. L’important, c’est de conserver une surface libre pour alléger son esprit et favoriser ainsi la concentration.

7.     Centraliser les fournitures

Il arrive souvent aux parents d’acheter des stylos ou des pots de colle en lot parce qu’ils sont en promotion. Mais pendant l’année, ils les oublient. Il peut être utile de dédier un tiroir de son bureau aux fournitures de rechange où l’enfant pourra piocher ce qu’il lui manque.

8.     Solliciter la mémoire visuelle

On peut proposer à son enfant d’accrocher au mur un panneau en liège ou une ardoise effaçable à sec, type Velleda. Dessus, il inscrira ses devoirs, ses rendez-vous ou ses tâches pour ne pas les oublier.

9.     Soigner la déco

Choisir des rangements colorés, un luminaire qui plaît à l’enfant, des caissons ergonomiques… Tout cela contribue à rendre le bureau agréable. Et si c’est beau et ordonné, il aura forcément plus envie de maintenir l’ordre.

10. Ne pas surconsommer

On évite d’offrir des choses matérielles en dehors des périodes de Noël et des anniversaires. On privilégie des moments, des spectacles, des voyages plutôt que des objets qui encombreront l’espace. Alléger sa chambre, c’est alléger son esprit.

L'auteur
Chargée de mission au sein du service pédagogie d’Acadomia
Claire participe à la veille pédagogique et à l’animation du blog pour toutes les problématiques liées au scolaire ou au parascolaire.
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Chargée de mission au sein du service pédagogie d’Acadomia
Claire participe à la veille pédagogique et à l’animation du blog pour toutes les problématiques liées au scolaire ou au parascolaire.

Tags

Articles