ElĂšves ensemble en cours Acadomia

Tout savoir sur les prépas scientifiques

Article publié le 05 février 2021 (mis à jour le 04 mars 2024) - 0 commentaires
8 minutes
La préparation aux grandes écoles scientifiques, ou prépa scientifique, est un parcours exigeant et structuré qui guide les étudiants vers l'excellence dans des disciplines comme les maths, la physique et la chimie.

Dans cet article détaillé nous vous éclairons sur les modalités d'admission, l'organisation des études, les différentes filiÚres disponibles, les perspectives offertes par les écoles d'ingénieurs aprÚs la prépa et ce que nous proposons comme solutions chez Acadomia.
Elisa Leduc

Elisa Leduc

Directrice de l’IPĂ©A – Institut de prĂ©paration aux Ă©tudes post-bac d’Acadomia
Groupe d'étudiant en prépa scientifiques

L’admission en prĂ©pa scientifique

L’admission se fait sur dossier via la procĂ©dure Parcoursup. Dans chaque Ă©tablissement, une commission constituĂ©e des professeurs de la filiĂšre examine les rĂ©sultats et les apprĂ©ciations du candidat sur les annĂ©es de 1re et de terminale. Des critĂšres de sĂ©lection plus prĂ©cis peuvent figurer sur la fiche de prĂ©sentation Parcoursup de la formation visĂ©e.

PrĂ©parez votre entrĂ©e en Ă©cole d’ingĂ©nieurs

Avec la prépa hebdo ou les stages vacances

Organisation de la prépa scientifique

La scolarité en prépa, ou CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) dure normalement 2 ans :

  1. La « sup », premiÚre année
  2. La « spé», seconde année

Le passage en seconde annĂ©e est soumis au contrĂŽle continu et Ă  l’avis des professeurs, lors du conseil de classe du dernier trimestre.

  • Le redoublement de la 1re annĂ©e n’est pas autorisĂ©, sauf cas particulier.

En seconde annĂ©e, il est possible de redoubler (cuber) afin de se reprĂ©senter aux concours. Beaucoup le font par choix et tentent, lors de cette troisiĂšme annĂ©e, d’intĂ©grer des Ă©coles jugĂ©es plus prestigieuses que celles qu’ils avaient dĂ©crochĂ©es en premiĂšre tentative.

À l’issue de la scolaritĂ© en prĂ©pa, chaque Ă©tudiant reçoit une attestation descriptive de son parcours. Elle permet Ă  ceux qui souhaitent rejoindre une licence, de valider leurs acquis et d’obtenir une Ă©quivalence avec les Ă©tudes universitaires. Ils intĂšgrent alors directement la 3e annĂ©e de licence (L3).

5 conseils pour choisir sa prépa

  1. Se renseigner sur l’ambiance de la prĂ©pa et aller aux journĂ©es portes ouvertes.
  2. Faire des choix cohérents en fonction de son dossier, sans se censurer ou se surévaluer.
  3. Anticiper la question des transports : la distance Ă©cole-domicile doit ĂȘtre raisonnable.
  4. Penser Ă  la possibilitĂ© d’ĂȘtre interne, statut qui peut grandement faciliter les conditions de travail.
  5. La meilleure prĂ©pa est celle oĂč l’on pourra donner le meilleur de soi-mĂȘme pour travailler et progresser !

Toutes les prépas scientifiques

La prĂ©pa MPSI (mathĂ©matiques, physique, sciences de l’ingĂ©nieur)

C’est la voie la plus « matheuse » et aussi celle qui attire, avec la prĂ©pa PCSI, le plus grand nombre de candidats. Les matiĂšres principales sont donc les mathĂ©matiques, Ă  raison de 12 h par semaine, et la physique, avec 6 h par semaine. En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves de MPSI accĂšdent, selon l’option choisie durant la premiĂšre annĂ©e, Ă  l’une des voies suivantes :

  • La prĂ©pa MP (mathĂ©matiques-physique) ou MP*
  • La prĂ©pa PSI (physique-sciences de l’ingĂ©nieur) ou PSI*

La prĂ©pa PCSI (physique, chimie, sciences de l’ingĂ©nieur)

Voie moins abstraite que MPSI, les travaux pratiques et dirigĂ©s y tiennent une place plus importante, ainsi que l’enseignement de la physique et de la chimie. Elle s’adresse donc aux Ă©lĂšves qui prĂ©fĂšrent l’expĂ©rimentation scientifique Ă  l’abstraction. En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves de PCSI accĂšdent, selon l’option choisie en cours de premiĂšre annĂ©e, aux voies suivantes :

  • La prĂ©pa PC (physique-chimie) ou PC*
  • La prĂ©pa PSI (physique-sciences de l’ingĂ©nieur) ou PSI

 La prĂ©pa PTSI (physique, technologie, sciences de l’ingĂ©nieur)

Il s’agit de la voie oĂč l’enseignement des sciences de l’ingĂ©nieur est le plus important. Elle est plutĂŽt destinĂ©e aux Ă©lĂšves qui prĂ©fĂšrent le concret et sont intĂ©ressĂ©s par l’étude et la crĂ©ation de systĂšmes industriels dans les domaines de la mĂ©canique et de l’électronique. En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves de PTSI accĂšdent, selon l’option choisie durant la premiĂšre annĂ©e, aux voies suivantes :

  • La prĂ©pa PT (physique-technologie) ou PT*
  • La prĂ©pa PSI (physique-sciences de l’ingĂ©nieur) ou PSI*

La prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre)

AppelĂ©e aussi prĂ©pa « bio-vĂ©to », elle s’adresse aux Ă©lĂšves qui sont Ă  l’aise avec l’ensemble des matiĂšres scientifiques et ont un goĂ»t plus marquĂ© pour les SVT. En 1re annĂ©e, les matiĂšres principales sont les mathĂ©matiques et les SVT, Ă  raison de 8 h par semaine pour chacune de ces disciplines. En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves poursuivent leur scolaritĂ© en prĂ©pa BCPST.

La prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre)

AppelĂ©e aussi prĂ©pa « bio-vĂ©to », elle s’adresse aux Ă©lĂšves qui sont Ă  l’aise avec l’ensemble des matiĂšres scientifiques et ont un goĂ»t plus marquĂ© pour les SVT. En 1re annĂ©e, les matiĂšres principales sont les mathĂ©matiques et les SVT, Ă  raison de 8 h par semaine pour chacune de ces disciplines. En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves poursuivent leur scolaritĂ© en prĂ©pa BCPST.

N.B. : Les classes prĂ©pas MP*, PC*, PT* et PSI*, dites « étoiles » ou « étoilĂ©es », accueillent les meilleurs Ă©lĂšves de 1re annĂ©e pour les prĂ©parer aux concours d’entrĂ©e des Ă©coles les plus cotĂ©es.

La prépa MP21 (mathématiques, physique, ingénierie et informatique)

Cette prĂ©pa, assez rĂ©cente, est rĂ©servĂ©e aux bacheliers gĂ©nĂ©raux. Elle s’adresse Ă  des Ă©lĂšves attirĂ©s par les mathĂ©matiques et la physique qui tiennent une place centrale dans le programme, mais Ă©galement par l’informatique. À ce titre, le fait d’avoir suivi la spĂ©cialitĂ© NSI en 1re et terminale est un vĂ©ritable atout pour l’admission en MP2I, mĂȘme si ce n’est pas une obligation.

En 2e annĂ©e, les Ă©lĂšves de MP2I accĂšdent, selon l’option choisie durant la premiĂšre annĂ©e, aux voies suivantes :

  • La prĂ©pa MPI (mathĂ©matiques-physique-informatique) ou MPI*
  • La prĂ©pa MP (mathĂ©matiques-physique) ou PSI*
  • La prĂ©pa PSI ((physique-sciences de l’ingĂ©nieur) ou PSI*

PrĂ©parez votre entrĂ©e en Ă©cole d’ingĂ©nieurs

Avec la prépa hebdo ou les stages vacances

Les concours et les écoles selon les prépas

Les prĂ©pas MP, PC, et PSI donnent accĂšs, via les grands concours (X, Mines-Ponts, CentraleSupĂ©lec, les concours communs polytechniques, e3a, TPE/EIVP, Mines-TĂ©lĂ©com, 
), Ă  la quasi-totalitĂ© des Ă©coles d’ingĂ©nieurs. Le nombre de places offertes dans chaque groupe de concours et Ă©cole diffĂšre cependant selon la voie d’origine :

  • La prĂ©pa MP : voie d’excellence, elle bĂ©nĂ©ficie de quotas de places plus importants dans les Ă©coles les plus prestigieuses (Polytechnique, Centrale, Ponts et chaussĂ©e, Mines).
  • La prĂ©pa PC est une voie d’accĂšs privilĂ©giĂ©e aux Ă©coles de chimie.
  • La prĂ©pa PSI est un choix pertinent pour ceux qui visent une Ă©cole spĂ©cialisĂ©e dans les domaines de la physique (Ă©nergie, Ă©lectronique, mĂ©canique, 
)
  • La prĂ©pa PT dĂ©bouche sur un concours commun spĂ©cifique donnant accĂšs Ă  plus d’une centaine d’écoles ; grĂące aux nombreuses places qui lui sont rĂ©servĂ©es, elle est la voie royale pour entrer aux Arts et MĂ©tiers.
  • La prĂ©pa BCPST ouvre sur 3 concours qui donnent accĂšs aux Ă©coles vĂ©tĂ©rinaires ainsi qu’aux Ă©coles spĂ©cialisĂ©es en agronomie, agroalimentaire, biologie et gĂ©ologie.

L’emploi du temps type en prĂ©pa scientifique

L’emploi du temps est partagĂ© entre cours, travaux dirigĂ©s et travaux d’initiative personnelle encadrĂ©s. S’y ajoutent les devoirs sur table et les khĂŽlles.

Les cours et les TD : Ils reprĂ©sentent le volume horaire le plus important. Les sĂ©ances d’exercices des travaux dirigĂ©s permettent de vĂ©rifier la comprĂ©hension des cours.

Les TP : Comme au lycĂ©e, ils sont l’occasion de sortir de la thĂ©orie. Les TP font par ailleurs partie des Ă©preuves de certains concours.

Les TIPE : Ils dĂ©butent dĂšs janvier en 1re annĂ©e et se poursuivent l’annĂ©e suivante. Il s’agit de rĂ©aliser une dĂ©marche scientifique de façon concrĂšte (observations, rĂ©alisation pratique d’expĂ©riences, modĂ©lisations, formulation d’hypothĂšses, simulations, validation ou invalidation de modĂšles par comparaison au rĂ©el, etc.). Presque tous les concours Ă©valuent les rĂ©sultats de ces travaux par une Ă©preuve orale.

Les devoirs sur table : Ils sont organisés à un rythme hebdomadaire, souvent le samedi matin.

Les colles ou « khÎlles » sont un entraßnement aux oraux des concours, et sont organisées deux à trois fois par semaine. Toutes les disciplines sont représentées et programmées par roulement. Elles sont souvent organisées en trinÎme dans les matiÚres scientifiques, les élÚves devant résoudre un exercice ou présenter un point de cours au tableau.

En conclusion

En conclusion, le rythme en prĂ©pa scientifique est intense, conçu pour prĂ©parer les Ă©tudiants de maniĂšre optimale aux concours des grandes Ă©coles. Entre cours thĂ©oriques, travaux dirigĂ©s, travaux pratiques, TIPE, devoirs sur table et khĂŽlles, les Ă©lĂšves sont constamment sollicitĂ©s pour dĂ©velopper leurs compĂ©tences analytiques, pratiques et orales. Cette rigueur et cette diversitĂ© pĂ©dagogique sont les clĂ©s qui ouvrent la porte Ă  l’excellence et au succĂšs dans les carriĂšres scientifiques et techniques.

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire

Foire aux questions

Les réponses à vos questions

  • La prĂ©pa TB (technologie et biologie)

ProposĂ©e dans 8 lycĂ©es, elle s’adresse aux Ă©lĂšves de STL et STAV au profil Ă©quilibrĂ© en maths, physique-chimie et SVT. Elle donne accĂšs aux Ă©coles d’ingĂ©nieurs spĂ©cialisĂ©es en agronomie, agroalimentaire, biologie et aux Ă©coles nationales vĂ©tĂ©rinaires.

  • La prĂ©pa TPC (technologie, physique et chimie)

ProposĂ©e dans 4 lycĂ©es et destinĂ©e aux Ă©lĂšves de STL, elle requiert un bon niveau d’ensemble et un intĂ©rĂȘt particulier pour la physique et la chimie. Elle donne principalement accĂšs aux Ă©coles d’ingĂ©nieurs spĂ©cialisĂ©es en chimie et gĂ©nie chimique.

  • La prĂ©pa TSI (technologie, sciences de l’ingĂ©nieur)

PrĂ©sente dans 43 lycĂ©es, elle s’adresse aux Ă©lĂšves de STI2D et STL (spĂ©cialitĂ© SPCL) de bon niveau et intĂ©ressĂ©s par les domaines de la mĂ©canique et de l’électronique. Elle donne accĂšs Ă  plus de 80 Ă©coles, gĂ©nĂ©ralistes (Centrale, Polytechnique, Arts et MĂ©tiers
) ou plus spĂ©cialisĂ©es.

Pour bien choisir sa voie, mieux vaut :

  • Tenir compte de ses rĂ©sultats mais aussi de ses goĂ»ts : Ă  niveau Ă©gal, mieux vaut privilĂ©gier la voie qui favorise les matiĂšres que l’on prĂ©fĂšre ; le plaisir est un moteur puissant !
  • Se renseigner sur les concours et les Ă©coles accessibles selon les voies, affiner son projet professionnel.
  • Comparer la sĂ©lectivitĂ© des voies en fonction des concours et Ă©coles visĂ©es : le pourcentage de places par rapport au nombre d’inscrits peut ĂȘtre plus ou moins favorable.

Dans une Ă©cole d’ingĂ©nieurs, le plus souvent :

  1. La premiĂšre annĂ©e est un tronc commun qui permet d’approfondir les sciences de base et de se familiariser avec les rĂ©alitĂ©s professionnelles (stages et projets),
  2. La deuxiĂšme annĂ©e est tournĂ©e vers les sciences de l’ingĂ©nieur et l’international (possibilitĂ© ou obligation de passer un/des semestre(s) ou de faire un/des stage(s) Ă  l’étranger),
  3. La troisiÚme année est consacrée à la spécialisation dans un secteur, une fonction (recherche, qualité, 
) et à la personnalisation du parcours (options, enseignements au choix, 
).

Le programme prĂ©cis des enseignements dĂ©pend de l’orientation (gĂ©nĂ©raliste ou spĂ©cialisĂ©e) de l’école. Les formations gĂ©nĂ©ralistes sont globalement plus cotĂ©es (cf. Polytechnique et Centrale) et permettent d’accĂ©der Ă  tous les secteurs professionnels et toutes les fonctions de l’entreprise.

Il ne s’agit donc pas de choisir un concours mais surtout une/des Ă©coles, en prenant garde notamment :

  • Aux spĂ©cialitĂ©s proposĂ©es et aux dĂ©bouchĂ©s professionnels,
  • Aux partenariats et Ă  l’ouverture Ă  l’international (universitĂ©s Ă©trangĂšres, entreprises),
  • À la durĂ©e des expĂ©riences professionnelles acquises Ă  la fin du cursus (en stage ou en apprentissage),
  • Aux habilitations et labels obtenus par l’école,
  • Au prix des Ă©tudes, s’il s’agit d’une Ă©cole d’ingĂ©nieurs privĂ©e.