Comment (et pourquoi) planifier son travail en seconde ?

Article mis à jour le 21 septembre 2022
Découvrez nos méthodes pour bien planifier son travail et les bénéfices apportés !

Comment mettre au point ton planning ?

  • Évalue tes contraintes horaires

Prends tout en compte : tes heures de cours, tes activités extrascolaires régulières (sport, musique…), tes temps de trajet, tes obligations familiales, etc. Le but est d’estimer, pour une semaine type, le temps dont tu disposes pour ton travail personnel. Et s’il reste moins de deux heures par jour en moyenne, c’est trop peu !

  • Définis ta semaine type

Reporte sur un planning hebdomadaire, à afficher bien en vue, toutes tes activités « incompressibles », depuis le matin jusqu’au soir. Définis une plage horaire fixe de deux heures pour le travail personnel quotidien lors des semaines de cours. Commence tous les jours à la même heure, tu auras moins de mal à t’y mettre.

  • Travaille par étapes

Avoir beaucoup à faire en une seule fois, c’est très décourageant… Le week-end, répartis tes heures de travail sur une ou deux demi-journées (sans tout repousser au dimanche soir). Découpe ce qui prend du temps (les DM, par exemple) en une succession de petites tâches. Prévois aussi un programme précis lors des vacances scolaires, pour bien séparer travail et repos.

  • Fais preuve de stratégie

Profite des moments où ton cerveau est le plus disponible pour travailler : en général, c’est le matin et en fin de journée, entre 17 et 21 h. La nuit, n’oublie pas de dormir suffisamment, car c’est pendant ton sommeil que se fixent les connaissances.

  • Fixe-toi des objectifs personnels, lance-toi des défis

C’est essentiel pour rester motivé(e). Inscris sur ton planning des objectifs hebdomadaires, mensuels ou trimestriels : prendre la parole en cours, progresser de tant de points dans telle matière… Pour être vraiment stimulants, ces objectifs devront non seulement être précis mais aussi réalisables.

Bien sûr, ton planning ne sera efficace que s’il est tenu à jour. Aussi…

  • Après chaque journée de cours, reporte sur le planning les nouvelles tâches à accomplir.
  • Après chaque séance de travail, barre ce qui est effectué et répartis ce qui reste sur les jours suivants.
  • Après chaque quinzaine ou mois, crée le planning de la période suivante, en faisant le tri entre les acquis et les lacunes encore à combler.

Pourquoi planifier ton travail ?

Rien ne sert d’établir un planning de travail si tu n’es pas vraiment convaincu(e) de son utilité : tu finiras bien vite par ne plus le respecter. Garde donc en tête qu’un planning t’aidera à :

  • Réduire ton temps de travail quotidien. Bien t’organiser t’évitera de t’interroger chaque soir sur ce qui doit être fait, comment et dans quel ordre : c’est beaucoup de temps gagné !
  • Éviter le stress. Respecter un rythme de travail régulier t’évitera de travailler par à-coups, d’accumuler de la fatigue et de réviser dans l’angoisse, vite et mal, avant un important contrôle de maths, par exemple.
  • Gagner en efficacité. C’est scientifiquement prouvé : plus on dispose de temps pour faire une tâche, plus cette tâche prendra du temps. C’est pourquoi il faut s’astreindre à respecter des « deadlines » progressives.
L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles