Comment accompagner mon enfant face aux écrans ?

Article mis à jour le 5 octobre 2022
Les enfants d’aujourd’hui grandissent dans un univers virtuel aussi attirant que complexe. Si l’éducation au monde et aux médias numériques fait désormais partie des missions de l'école, celle-ci doit se faire aussi en famille.

Nos 7 conseils pour les guider dans leur vie numérique et leur inculquer le bon usage des écrans. 

  1. Ne faites pas de complexes

Votre enfant est un technophile, un vrai « geek » ? Cela ne signifie pas qu’il sait évaluer une information, être conscient de ce qui peut ou non être divulgué sur le net ou encore décider si tel contenu est approprié à son âge. C’est à vous de poser les règles, quelle que soit la virtuosité technique de votre ado. 

  1. Adoptez la règle du 3,6, 9, 12

Cette règle, recommandée par le psychiatre Serge Tisseron, a le mérite de la simplicité et de la clarté : pas d’écran avant 3 ans, pas de console de jeu avant 6 ans, pas d’Internet avant 9 ans et Internet seul à partir de 12 ans seulement, mais avec prudence.  

  1. Tranchez la question du temps 

Le temps hebdomadaire passé devant un écran quel qu’il soit ne devrait pas excéder 5 heures de 6 à 9 ans et 10 heures jusqu’à 12 ans. Plus tard, il devient plus délicat de « légiférer ». Toutefois, un temps de loisirs essentiellement voire uniquement virtuel chez l’adolescent doit inquiéter. Instituez aussi des temps familiaux sans écran : tout le monde s’y plie ! 

  1. Enseignez la prudence 

Dès que votre enfant a accès à Internet, indiquez clairement ce qui est encore interdit et pourquoi : télécharger, communiquer des données personnelles, etc. Le site institutionnel Internetsanscrainte.fr propose des ressources à destination des parents et une série animée pour les plus jeunes – Vinz et Lou – pour apprendre notamment à se protéger contre les mauvaises rencontres en ligne.  

  1. Gardez votre calme face aux réseaux sociaux

Son utilisation frénétique de Tiktok vous exaspère ? Dites-vous que cette activité lui permet de développer ses aptitudes sociales, de forger son identité et que des restrictions trop drastiques seraient de toute façon contournées. Mais ouvrez le débat à propos des risques encourus : surexposition de soi, harcèlement en ligne ou encore cyberdépendance 

  1. Enseignez-lui le respect de soi et d’autrui

Vous ne pourrez pas tout surveiller : votre ado sera forcément confronté, par défi ou simple curiosité, à des contenus problématiques. Faites en sorte qu’il comprenne l’écart entre le virtuel et la réalité et expliquez-lui que les propos ou comportements dégradants, qu’on en soit l’auteur ou le spectateur, ne sont pas sans conséquences. 

     7. Apprenez-lui l’esprit critique 

Les théories du complot qui fleurissent trouvent un large écho chez les ados. S’il y croit dur comme fer, dialoguez sans vous moquer : incitez-le à aller au-delà d’une seule source, à s’interroger sur les motivations des conspirationnistes, à démonter leur immuable rhétorique. Sur les réseaux sociaux et sur YouTube,  de nombreux « débunkers » (démystificateurs) ou partisans de la méthode zététique déconstruisent brillamment les théories du complot en adoptant une démarche scientifique rigoureuse. 

 

 

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles