Comment aider son enfant dans son orientation ?

Article publié le 25 mai 2021 (mis à jour le 08 février 2024) - 0 commentaires
5 minutes
Les grandes Ă©tapes de l’orientation scolaire sont des moments importants. DĂšs la seconde, les choix Ă  faire en vue de la classe de premiĂšre engagent en partie les possibilitĂ©s d’admission dans le supĂ©rieur. Voici quelques pistes pour aider votre enfant Ă  trouver – sereinement
 – son chemin.
Laëtitia Leroy

Laëtitia Leroy

Responsable du service pédagogie Acadomia
Dessin homme avec un point d'interrogation au dessus de sa tĂȘte, des flĂšche partes dans toute les directions Ă  l'opposer de lui

DĂ©frichez la jungle de l’orientation

BUT, BTS, CPGE, bachelors, concours postbac
 L’univers du supĂ©rieur est un sujet si complexe et dense qu’il est facile de s’y perdre.

Un accompagnement est prĂ©vu au lycĂ©e mais il revient souvent aux parents d’aider Ă  dĂ©mĂȘler cet Ă©cheveau. Quelques sites sont susceptibles de vous y aider :  le ministĂšre de l’Éducation nationale propose une page qui rassemble des articles et des liens vers des sites d’information Ă  propos de l’orientation au lycĂ©e.

Anticipez les échéances

Les difficultĂ©s scolaires ou l’anxiĂ©tĂ© liĂ©e Ă  la nĂ©cessitĂ© de choisir peuvent conduire un Ă©lĂšve Ă  diffĂ©rer sans cesse la question de son orientation ; le risque est alors de se retrouver acculĂ© Ă  des choix de derniĂšre minute qui se feront alors par dĂ©faut.

Commencez tĂŽt Ă  vous renseigner sur les formations

Aidez votre enfant à anticiper, à réfléchir dÚs maintenant à son projet pour pouvoir choisir ses spécialités ou sa série en conséquence

En premiĂšre, il lui faudra affiner son projet pour dĂ©cider quelle spĂ©cialitĂ© abandonner en fin d’annĂ©e. Incitez-le Ă  se rendre dans des salons, Ă  profiter des journĂ©es portes-ouvertes pour valider ses choix. En terminale, il est important de ne pas attendre l’ouverture de la plateforme Parcoursup pour se prĂ©occuper des vƓux Ă  former.

Révélez sa personnalité

Les rĂ©sultats scolaires, s’ils sont dĂ©terminants, ne sont pas le seul critĂšre Ă  prendre en compte. Il s’agit aussi d’accompagner l’enfant dans la dĂ©couverte de ses talents et de ses goĂ»ts, de tout ce qui serait susceptible de lui faire prĂ©fĂ©rer, Ă  notes Ă©gales, ce parcours et ce mĂ©tier plutĂŽt qu’un autre.

L’échange pour mieux se comprendre

Discutez avec lui de son inclination pour les expĂ©riences concrĂštes, les nouvelles technologies, soulignez son aisance sociale ou son attirance pour l’action sur le terrain, bref aidez-le Ă  prendre conscience de sa personnalitĂ©. D’autres adultes de votre entourage peuvent bien sĂ»r aider votre enfant Ă  mieux se connaĂźtre et Ă  s’affirmer.

PrĂȘt Ă  guider votre enfant vers son avenir ?

Nos experts en orientation sont lĂ  pour vous aider

DĂ©mythifiez le monde professionnel

La finalitĂ© des choix d’orientation est bien sĂ»r d’opter, Ă  terme, pour un mĂ©tier. Si le stage de 3e a pu permettre Ă  votre enfant de prendre conscience de certaines rĂ©alitĂ©s de la vie active, il est probable qu’il ait encore des reprĂ©sentations trĂšs approximatives des diffĂ©rents secteurs professionnels, y compris ceux qui l’attirent.

Les yeux ouverts sur ce qui vous entoure

Vous pouvez participer Ă  la dĂ©couverte de ce territoire encore largement fantasmĂ© en vous appuyant par exemple sur votre cercle d’amis ou de connaissances. Les forums ou encore des tĂ©moignages de professionnels peuvent aussi chasser des a priori, ouvrir le champ des possibles et dessiner un peu plus prĂ©cisĂ©ment l’avenir.

Guidez sans imposer

Évitez de trop vous mettre Ă  la place de votre enfant : la façon dont vous avez vĂ©cu votre propre scolaritĂ©, le regard que vous portez sur le monde professionnel peuvent ĂȘtre trĂšs Ă©loignĂ©s de ce qu’il vit ou vivra. Par ailleurs de nombreux parents pĂšchent par excĂšs de prudence voire d’inquiĂ©tude.

À l’écoute, prĂ©sents pour encourager

Mieux vaut éviter de doucher systématiquement un enthousiasme naissant pour telle ou telle orientation en brandissant la trop grande sélectivité du cursus, le spectre du chÎmage, la modestie de la rémunération


Et, bien sĂ»r, si votre fils ou votre fille a la chance de savoir vraiment ce qu’il ou elle veut faire, mieux vaut se garder de l’en dissuader, quelle que soit la « bonne raison » que l’on ait : en cas d’échec, une rĂ©orientation est toujours possible. Et mieux vaut se rendre compte par soi-mĂȘme que l’on s’est trompé !

Appuyez-vous sur des professionnels

Si le dialogue avec votre ado est trop compliquĂ©, si la question de l’orientation devient trop lourde, n’hĂ©sitez pas Ă  faire appel Ă  des professionnels. Vous pouvez tout d’abord vous appuyer sur certains enseignants, en qui votre enfant a plus particuliĂšrement confiance, sur le conseiller d’orientation de l’établissement ou vous rendre au Centre d’information et d’Orientation (C.I.O.) de votre acadĂ©mie.

Enfin, les organismes spĂ©cialisĂ©s dans l’orientation peuvent ĂȘtre un prĂ©cieux recours. Acadomia qui propose un bilan d’orientation complet pour aider les Ă©lĂšves Ă  trouver leur voie, et des rendez-vous personnalisĂ©s avec un conseiller professionnel pour les guider dans la rĂ©ussite de leur projet.

Besoin d’aide pour l’orientation de votre enfant ?

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire

Foire aux questions

Les réponses à vos questions


Nous vous conseillons de commencer Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  l’orientation de votre enfant dĂšs le collĂšge, en 3e, en vous concentrant particuliĂšrement sur les choix importants Ă  faire dĂšs la classe de seconde. Une anticipation prĂ©coce permet d’explorer diffĂ©rentes options et d’Ă©viter les choix de derniĂšre minute.

Encouragez votre enfant Ă  participer Ă  des activitĂ©s variĂ©es, scolaires ou extra-scolaires. Discutez rĂ©guliĂšrement avec lui de ses passions, lĂ  oĂč il rĂ©ussit mais aussi lĂ  oĂč il rencontre plus de difficultĂ©s. Pensez aux bilans d’orientation ou Ă  rencontrer des professionnels de l’orientation pour l’aider Ă  mieux cerner ses envies et Ă  se dĂ©finir.

Un conseiller d’orientation offre un regard extĂ©rieur objectif et expert quant aux questions liĂ©es Ă  l’orientation. Cela est particuliĂšrement utile si vous rencontrez des difficultĂ©s Ă  communiquer avec votre enfant ou si vous souhaitez explorer des options diffĂ©rentes. Le conseiller d’orientation connait parfaitement les diffĂ©rentes filiĂšres, le consulter permet de ne pas passer Ă  cĂŽtĂ© d’une formation.

Il est important de soutenir votre enfant et de rester Ă  l’écoute de ses envies et de ses questionnements. Encouragez-le Ă  exprimer ses inquiĂ©tudes et discutez ouvertement des options et des consĂ©quences de chaque choix. Évitez de mettre trop de pression sur la rĂ©ussite immĂ©diate et rappelez-lui que l’orientation est un processus long et non une dĂ©cision unique et dĂ©finitive. Les passerelles pour passer d’une filiĂšre Ă  une autre sont nombreuses. Nos conseillers d’orientation vous accompagnent pour vous Ă©clairer dans vos choix. Le coaching scolaire peut ĂȘtre une excellente façon de reprendre confiance en soi et d’envisager sereinement la suite de ses Ă©tudes. Nous avons dĂ©veloppĂ© cette solution pour tous les Ă©lĂšves, Ă  domicile, en ligne ou dans nos centres Acadomia.