ElĂšves ensemble en cours Acadomia

Good Morning Coach – L’esprit critique (Partie 3)

Article publié le 29 juin 2020 (mis à jour le 02 mai 2024) - 0 commentaires
2 minutes
Dans nos deux vidĂ©os prĂ©cĂ©dentes, nous avons parlĂ© de l’esprit critique, particuliĂšrement utile en ces temps agitĂ©s. Mais qu’est-ce que l’esprit critique, au fond ?

Dans nos deux vidĂ©os prĂ©cĂ©dentes, nous avons parlĂ© de l’esprit critique, particuliĂšrement utile en ces temps agitĂ©s. Mais qu’est-ce que l’esprit critique, au fond ? Faire preuve d’esprit critique, c’est suspendre momentanĂ©ment mon jugement (Ă  propos de ce que j’entends, de ce que je lis, de ce que je pense) pour prendre le temps d’examiner les Ă©lĂ©ments qui me permettront de porter un jugement Ă©clairĂ©. Je pourrai alors dĂ©cider quelle valeur accorder Ă  telle information, thĂ©orie, opinion
 Mais comment dĂ©cider de cette valeur ? 

Sur quels critÚres, donc, fonder mon jugement ?  

  • Tout d’abord, distinguer le fait de l’opinion : le fait est un Ă©lĂ©ment rĂ©el qu’on peut situer dans l’espace et le temps. Il est objectif. L‘opinion est une apprĂ©ciation personnelle sur un fait. Elle est, par dĂ©finition, subjective. Ex: « Il fait 10 degrĂ©s » est un fait, « il fait froid » est une opinion. Cela revient Ă  se demander si ce dont on parle relĂšve de la connaissance (vĂ©rifiable, objective), ou de la croyance (non vĂ©rifiable, subjective). 
  • Ensuite, il faut se fonder sur l’existence (ou l’inexistence) de preuves : Euclide affirmait que tout ce qui est affirmĂ© sans preuves peut ĂȘtre niĂ© sans preuves. En effet il revient Ă  celui qui affirme quelque chose de le dĂ©montrer : c’est ce que l’on appelle la charge de la preuve ; si je soutiens que le monstre du Loch Ness existe, c’est Ă  moi de le prouver et non Ă  vous de me dĂ©tromper : prouver l’inexistence de quelque chose est en effet impossible. 
  • Mais toutes les preuves n’ont pas la mĂȘme valeur : par exemple la rumeur et le tĂ©moignage indirect : « j’ai entendu dire que
 je connais quelqu’un qui » ne sont pas des preuves. Un tĂ©moignage direct : « j’ai vu de mes yeux le monstre du Loch Ness » dĂ©pend de la confiance que vous placez dans la personne et n’est pas forcĂ©ment une preuve. En revanche une source vĂ©rifiable, une ou, mieux, plusieurs études scientifiques peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©es comme des preuves fiables sur lesquelles fonder son jugement. 

En résumé, pour affuter votre esprit critique, distinguez les faits des opinions, fondez-vous sur des preuves et identifiez la valeur de celles-ci. 

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire