ElĂšves ensemble en cours Acadomia

Good Morning Coach – L’esprit critique (Partie 2)

Article publié le 29 juin 2020 (mis à jour le 02 mai 2024) - 0 commentaires
2 minutes
Un biais cognitif, c’est un mĂ©canisme de pensĂ©e rapide et automatique mais qui ne fonde pas forcĂ©ment sur des principes rationnels.

Dans la vidĂ©o prĂ©cĂ©dente, nous avons vu que cette pĂ©riode est propice aux rumeurs et fausses informations et qu’il est essentiel de vĂ©rifier les sources. 

C’est d’autant plus important que nous sommes soumis, bien malgrĂ© nous, Ă  ce qu’on appelle des « biais » cognitifs. 

Un biais cognitif, c’est un mĂ©canisme de pensĂ©e rapide et automatique mais qui ne fonde pas forcĂ©ment sur des principes rationnels. En ĂȘtre conscient nous permet souvent de les dĂ©samorcer et de porter un regard nouveau et plus pertinent sur la situation. 

Voici quelques conseils pour nous en extraire ! 

  • D’abord, nous avons tendance Ă  privilĂ©gier les informations confirmant nos convictions, nos hypothĂšses, nos idĂ©es reçues. Il s’agit du biais de confirmation. C’est sans doute le biais le plus rĂ©pandu : cela explique que nous avons tendance à consulter les sources qui correspondent à nos opinions et nĂ©gliger les autres. C’est pourquoi il est important de multiplier les sources d’information afin d’avoir une vision d’ensemble.
  • Avec l’information en continu et en direct sur les chaĂźnes dĂ©diĂ©es et les rĂ©seaux sociaux, nous avons tendance Ă  nous baser sur les renseignements immĂ©diatement disponibles, souvent les plus rĂ©cents, sans chercher Ă©clairer la question sous un autre jour. Il s’agit lĂ  du biais de disponibilitĂ©. Prendre du recul et vĂ©rifier la fiabilitĂ© de l’information est un moyen de lutter contre ce biais. 
  • Enfin, par biais d’optimisme, nous avons tendance Ă  penser que le risque est moins important pour nous que pour les autres. C’est pourquoi il ne faut pas nĂ©gliger les informations qui ne vont pas dans le sens de ce que nous souhaitons ou espĂ©rons et jouer « la sĂ©curité ». 

En rĂ©sumĂ©, pour ne pas vous laisser manipuler par vos biais cognitifs, multipliez les sources d’information, prenez du recul et jouer la « sĂ©curité ». 

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire