ElĂšves ensemble en cours Acadomia

Comment bien choisir les activités extrascolaires de son enfant ?

Article publié le 17 septembre 2021 (mis à jour le 11 juillet 2023) - 0 commentaires
5 minutes
C’est la rentrĂ©e et, avec elle, la course habituelle pour acheter les fournitures scolaires de son enfant, renouveler sa garde-robe, trouver les derniĂšres baskets Ă  la mode, le cartable de ses rĂȘves et
 l’inscrire aux activitĂ©s extrascolaires de l’annĂ©e Ă  venir.  
Aurélie Poulin

Aurélie Poulin

Responsable de l’orientation et des solutions parascolaires chez Acadomia

En ce qui concerne ce dernier point, la multitude des possibilitĂ©s a de quoi donner le vertige et transformer ce choix en vĂ©ritable casse-tĂȘte. Toute activitĂ© extrascolaire peut ĂȘtre l’occasion de s’amuser et de se dĂ©fouler, d’enrichir sa personnalitĂ©, de dĂ©velopper ses connaissances et ses compĂ©tences. Mais si certains adultes se rappellent avec ravissement leurs cours de piano ou de tennis, qui ont suscitĂ© en eux des joies mĂ©morables ou des intĂ©rĂȘts durables, d’autres n’en gardent que le souvenir d’une pĂ©nible corvĂ©e oĂč il fallait se traĂźner chaque semaine


Comment donc aider votre enfant Ă  choisir la « bonne » activitĂ© extrascolaire, celle qu’il pratiquera durablement avec plaisir et qui lui apportera le plus de bienfaits ?

Permettre le choix

S’inscrire Ă  une activitĂ© est un engagement sur l’annĂ©e auquel votre enfant devra se tenir : permettre Ă  votre enfant d’en faire le choix est important, car il peut ainsi apprĂ©hender les notions de responsabilitĂ© et d’engagement. Et bien sĂ»r, si l’enfant prend plaisir Ă  pratiquer cette activitĂ© chaque semaine, il s’y tiendra plus facilement. Bien entendu, vous pouvez l’aider dans ce choix en tenant compte de sa personnalitĂ©, de son Ăąge et des compĂ©tences que lui et vous souhaitez qu’il dĂ©veloppe ou renforce.

DĂ©velopper la coordination motrice

Certaines activitĂ©s comme la natation, l’éveil corporel, le judo, le yoga ou la danse peuvent ĂȘtre proposĂ©es aux trĂšs jeunes enfants (entre 3 et 6 ans). Ces activitĂ©s aident Ă  dĂ©velopper la coordination motrice, le positionnement du corps dans l’espace mais aussi le rapport Ă  l’autre. Elles permettront aux plus remuants de se canaliser et aux plus timides de prendre confiance en eux.

Développer les compétences sociales

Il est souvent intĂ©ressant de proposer une activitĂ© de groupe afin de favoriser la construction des compĂ©tences sociales. L’offre en la matiĂšre est vaste : outre les traditionnels sports collectifs comme le foot ou le basket, qui dĂ©veloppent esprit d’équipe et sens de la stratĂ©gie, on peut aussi penser au thĂ©Ăątre (accessible dĂšs 4 ans), qui permettra aux plus introvertis de sortir de leur coquille. Pour les plus grands, un engagement dans une association est Ă  envisager. Les petits mĂ©lomanes pourront s’inscrire dans un orchestre afin de se perfectionner dans la maĂźtrise de leur instrument tout en travaillant l’harmonie au sein d’un groupe.

Développer les compétences artistiques et langagiÚres

Les activitĂ©s extrascolaires sont aussi l’occasion d’éveiller les enfants Ă  la culture, aux pratiques artistiques ou encore aux langues Ă©trangĂšres : l’apprentissage de l’anglais, on le sait, est beaucoup plus facile si on le commence trĂšs tĂŽt et si on en fait un jeu, autour d’activitĂ©s et de centres d’intĂ©rĂȘt adaptĂ©s. Initier son enfant Ă  l’art, Ă  la peinture, au dessin ou mĂȘme Ă  l’écriture permet de nourrir sa crĂ©ativitĂ©, de dĂ©velopper sa flexibilitĂ© mentale (c’est-Ă -dire la capacitĂ© de passer d’une tĂąche Ă  une autre, d’envisager les choses sous plusieurs angles) et aussi de s’ouvrir Ă  d’autres cultures. De quoi enrichir durablement sa personnalité !

Développer la concentration et les compétences intellectuelles

Certains enfants prĂ©fĂšrent les activitĂ©s individuelles, aiment l’idĂ©e de se dĂ©passer ou se sentent Ă  l’aise dans tout ce qui requiert concentration et prĂ©cision… Il est alors possible de leur proposer des sports comme l’athlĂ©tisme, le tennis, l’escrime ou encore l’apprentissage d’un instrument de musique. Ils pourront y dĂ©velopper leurs talents, exprimer leur personnalitĂ© et stimuler leurs capacitĂ©s intellectuelles. Les Ă©checs enfin sont parfaits pour dĂ©velopper le raisonnement, la mĂ©moire et amĂ©liorer les capacitĂ©s de rĂ©solution de problĂšmes, mĂȘme chez les plus jeunes : des initiations sont possibles dĂšs 4 ans.

Tester et ne pas surcharger

Certains enfants s’engagent avec passion dans une activitĂ© durant des annĂ©es, d’autres ont besoin de « papillonner » de l’une Ă  l’autre pour ne pas s’ennuyer. Quelle que soit sa personnalitĂ©, mieux vaut laisser Ă  votre enfant la possibilitĂ© de tester les activitĂ©s qui lui font envie, et ne pas s’inquiĂ©ter s’il souhaite en changer chaque annĂ©e. Les activitĂ©s extrascolaires doivent bien sĂ»r reprĂ©senter un engagement et un investissement pour l’enfant, mais sans jamais devenir une contrainte. Et pour qu’activitĂ© extrascolaire ne rime jamais avec calvaire, veillez Ă  ne pas surcharger son emploi du temps (et le vĂŽtre) : mieux vaut ne pas mettre en place plus de deux activitĂ©s hebdomadaires, afin de lui laisser du temps pour
 ne rien faire, rĂȘver, et mĂȘme (car cela a aussi ses vertus) s’ennuyer !

Cet article vous a intĂ©ressĂ© ?
Laissez-nous un commentaire