Apprendre l’anglais avec la méthode Cambridge, pourquoi ça marche ?

Article mis à jour le 7 novembre 2022
Une bonne maîtrise de l’anglais est perçue comme un objectif difficile voire impossible à atteindre par beaucoup d’élèves français.
enseignant et ses élèves en classe d'anglais

Pourtant, rien de tel qu’un contexte ludique, encourageant et dynamique pour faciliter l’apprentissage et la pratique. C’est ce que permet la méthode Cambridge English !

Place à l’oral

La méthode Cambridge English est basée sur un apprentissage progressif, ludique et positif qui met l’accent sur l’oral, trop peu pratiqué à l’école.

Comment ? Grâce à un apprentissage en immersion : dans nos cours, on ne parle qu’en anglais et c’est bien sûr la règle pour les enseignants comme pour les élèves !

Cette approche fondée sur l’échange et la participation active permet de travailler en profondeur les 4 compétences linguistiques : la compréhension orale, la compréhension écrite, l’expression orale et l’expression écrite.

Quelle que soit l’activité proposée, le but est d’éviter la traduction systématique en français.

Des groupes de niveau homogène

Afin de rendre notre apprentissage le plus pertinent possible sur la plan pédagogique et humain, nous répartissons les élèves par niveau de langue (A1, A2, B1, B2) et par niveau scolaire (primaire, collège ou lycée).

Dans nos cours, nous avons donc des niveaux « A1 Primaire » ou « A2 Lycée » : cela permet de conserver une différence d’âge minimale entre les membres d’un même groupe.

Afin d’être placés dans le bon groupe, tous nos élèves passent un « placement test » (ou test de niveau) en compréhension écrite et orale  (Reading et Listening). Lors du premier cours, l’enseignant vérifie que le niveau d’expression orale (Speaking) correspond au résultat obtenu au test de niveau.

Une pédagogie positive

La méthode Cambridge s’appuie sur une démarche d’apprentissage spécifique, qui permet de surmonter plus facilement les appréhensions ou les difficultés et d’accélérer les progrès :

  • Les aims ou objectifs de la leçon sont affichés tout au long du cours. Les élèves peuvent ainsi suivre la progression de la séance ou savoir quel est le programme du jour. À la fin du cours, ils peuvent relire les objectifs et faire la synthèse de ce qu’ils ont appris.
  • La correction positive. Lorsqu’il s’agit d’apprendre une langue étrangère, beaucoup n’osent pas prendre la parole de peur de se faire reprendre. C’est pourquoi, dans nos cours, nos enseignants n’interrompent pas les élèves pour leur signaler une éventuelle erreur ; ils prennent des notes lors de chaque passage à l’oral pour ensuite proposer une correction générale.
  • Le scaffolding, qui se traduit littéralement par « échafaudage », est utilisé lorsque la notion à apprendre est difficile. L’enseignant s’appuie alors sur des supports variés comme une liste d’images avec du vocabulaire ou des instructions plus simples afin de permettre à l’élève de, petit à petit, comprendre cette notion par lui-même.
  • Listening for gist ou Reading for gist sont deux techniques qui permettent d’apprendre à pratiquer une lecture ou une écoute plus globale d’un texte ou d’un document audio. En effet, les élèves ont tendance à se focaliser sur chaque phrase ou chaque mot, alors qu’il est plus efficace de prêter attention à certains indices (mots-clés, intonation…) pour saisir le sens général.

Ces techniques sont mises en œuvre dans nos cours en centre comme en ligne. Les outils de notre plateforme d’apprentissage en ligne (tableau blanc, breakout rooms, partage d’écran, quiz…) permettent d’appliquer la méthode Cambridge English de façon tout aussi efficace.

Le français et l’anglais sont deux langues qui diffèrent sur beaucoup de points : la syntaxe, le rythme, l’accent, la conjugaison ou encore la grammaire.

Les Français ont, en général, du mal à apprendre l’anglais car ils essaient de reproduire ce qu’ils connaissent. Le nombre insuffisant d’heures consacrées à l’apprentissage des langues et le nombre d’élèves par classe rendent par ailleurs la pratique de l’anglais particulièrement compliquée. Autant d’obstacles que permet de lever la méthode Cambridge English !

Craig Taylor, directeur du département anglais chez Acadomia.

Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

Tags

Articles