Comment réussir dans toutes les matières ?

Article mis à jour le 22 septembre 2022
Entraînement, concentration, lecture, oral,... Découvrez nos conseils et astuces pour réussir dans toutes les matières !

En philo

Cette matière inédite (et parfois déroutante) est évaluée au mois de juin dans le cadre d’une épreuve finale (coefficient 8 en voie générale, 4 en voie technologique). Pour obtenir une bonne note le jour J :

  • Fais des fiches sur les notions au programme afin d’en connaître les définitions et liste les grandes questions auxquelles elles se rattachent. Associe chacune à des auteurs et œuvres fondamentaux ; rassemble des exemples, des références que tu pourras utiliser dans ta dissertation.
  • Exerce-toi sur des sujets d’annales à dégager des problématiques et mettre au point des plans (pas la peine de tout rédiger !
  • Entraîne-toi aussi bien à la dissertation qu’à l’explication de texte pour maîtriser parfaitement la méthodologie des exercices proposés et avoir le choix le jour de l’épreuve.
  • Écoute des podcasts. Il existe d’excellentes émissions de vulgarisation, par exemple « Philosophie » de Raphaël Enthoven sur Arte. À l’approche du bac, journaux et radios (Le Monde, France Culture…) proposent des « points philo » en vue de l’examen : ouvre l’œil et l’oreille !

 

En histoire-géo

Les programmes sont assez lourds et denses, et la matière est évaluée dans le cadre du contrôle continu : raison de plus pour la travailler régulièrement et assimiler les chapitres au fur et à mesure de l’année !

  • Concentre-toi d’abord sur l’essentiel, c’est-à-dire la problématique et le plan de chaque cours, les grands événements, les définitions essentielles, à connaître parfaitement. Sers-toi des synthèses de ton manuel pour compléter le cours.
  • Rédige des fiches thématiques afin d’avoir une vue d’ensemble sur certains points essentiels : une fiche chronologique avec toutes les dates, une fiche comportant les définitions importantes, une fiche « grands personnages », etc.
  • Cultive la méthode de l’analyse de documents et de la question problématisée, proposées lors des évaluations de contrôle continu, et entraîne-toi régulièrement sur des sujets-types.
  • Joue aux cartes. Exerce tes connaissances géographiques sur des fonds de cartes vierges. Il existe aussi des sites interactifs de géographie qui permettent d’apprendre de façon plus ludique.
  • Regarde des documentaires (sur Arte, le site de l’INA…) afin d’illustrer tes cours et les enrichir. La curiosité paie !

 

En anglais

En LV1, tu es censé(e) valider un niveau B2 en fin de terminale. Lors de tes études supérieures, il te faudra forcément passer une certification de niveau. Alors pour progresser à l’écrit comme à l’oral :

  • Lis des textes inconnus (articles de presse, magazines culturels, extraits de roman…) et note à l’écrit les 5 informations principales à en retenir : « qui, quand, où, quoi, pourquoi ».
  • Écoute la radio, regarde les infos, des émissions, des films ou séries en V.O. en tâchant là aussi d’en comprendre les informations essentielles. Il existe de nombreux sites Internet fournissant des documents vidéo ou audio courts.
  • Parle ! Ne te contente pas de réviser en silence ou il te sera très difficile de progresser à l’oral. Entraîne-toi devant ta glace à présenter des documents oralement, enregistre-toi, travaille en binôme une fois que tu seras plus à l’aise.
  • Enrichis ton vocabulaire. Note dans un carnet les mots ou expressions vues en classe et lors de ton travail personnel. Apprends par cœur des expressions toutes faites à « replacer » à l’écrit ou à l’oral.
  • Révise ta grammaire et fais des exercices d’application pour développer des automatismes.

Bien sûr, les enseignements de spécialité sont à soigner tout particulièrement, du fait de leur lourd coefficient et de leur importance stratégique lors de la procédure Parcoursup. À chaque spécialité sa méthode de travail :

En spé maths

  • Synthétise l’essentiel du cours sur des fiches que tu emporteras partout pour les lire lors des « temps morts » de la journée. Une bonne fiche contient : les définitions, les formules, les propriétés des théorèmes fondamentaux, les démonstrations au programme, les méthodes de résolution les plus utilisées.
  • Apprends ton cours. C’est évidemment la base. Une formule connue « à peu près », c’est une formule fausse. Il faut donc les connaître sur le bout des doigts et pouvoir les réciter (comme un poème !).
  • Refais les exercices du cours puis attaque les annales. C’est cet entraînement régulier qui doit être à la base de ton travail. Il permet de consolider la maîtrise des chapitres au programme.
  • Entraîne-toi à (bien) rédiger, de façon à acquérir des automatismes. Cela te fera gagner du temps (et des points) le jour de l’examen.
  • Travaille tes points faibles en revenant systématiquement sur les chapitres que tu maîtrises ou aimes le moins. Si ça bloque vraiment, pense à travailler en binôme : vous n’aurez sans doute pas les mêmes failles !

En spé SES

  • Suis l’actu pour pouvoir relier les chapitres étudiés en cours à des événements récents. Cela permet de donner encore plus de sens aux notions vues en classe, et c’est très payant sur la copie.
  • Relis ton cours le jour-même. En reprenant chaque soir tout ce qui a été fait dans la journée (le cours, les définitions, les documents analysés, etc.), tu aideras ton cerveau à mémoriser presque sans effort un programme très dense !
  • Fais des schémas pour visualiser les mécanismes économiques, dès lors qu’il existe des relations de causalité.
  • Tiens un carnet. Les SES reposent sur un vocabulaire précis qu’il faut savoir définir et employer. Note tous ces mots dans un petit carnet afin de lire et relire leurs définitions et les connaître par cœur.
  • Revois les outils statistiques régulièrement en faisant des fiches pour les différentes formules. Tu pourras ainsi les mobiliser rapidement le jour de l’épreuve.
  • Entraîne-toi aux deux types d’épreuves pour maîtriser parfaitement la méthode des exercices proposés (et en particulier la construction du plan).

 

En spé physique-chimie

  • Rédige une liste. Commence par faire le point sur les savoirs et savoir-faire que tu dois maîtriser pour le bac, ce que l’on appelle les « capacités exigibles ». Elles figurent généralement au début de ton manuel.
  • Rassemble les formules sur des fiches formulaires (une par grande partie du programme) et apprends-les par cœur. Pour cela, ta mémoire a besoin d’un entraînement quotidien, alors affiche-les partout chez toi !
  • Entraîne-toi à la lecture. Bien lire et bien comprendre les énoncés des exercices qui peuvent être proposés est essentiel. Confronte-toi à de nombreux sujets et vérifie que tu sais quand et comment utiliser les formules.
  • Fais et refais les exercices du cours puis d’autres, de difficulté croissante. Passe ensuite aux annales en t’entraînant dans les conditions de l’examen.
  • Révise l’épreuve pratique en relisant régulièrement tes TP et en revoyant le nom des instruments utilisés.

En spé SVT

  • Fais un lexique qui regroupe tous les mots scientifiques dont tu dois connaître la définition.
  • Abuse des schémas. Une fois que tu connais bien ton cours, concentre tes révisions sur les « schémas-bilans » liés à chaque chapitre. Tu dois les connaître par cœur.
  • Teste tes connaissances à l’aide de quiz, par exemple sur ton espace élève Acad&moi.
  • Approfondis les méthodes de rédaction et de démonstration, en te concentrant sur ces trois éléments essentiels : le plan, l’introduction et la conclusion.
  • Peaufine ta démarche scientifique. Connaître tes cours ne sert à rien si tu ne sais pas les appliquer aux documents qui te seront proposés. Cela suppose de pouvoir identifier et analyser les documents en question.
  • Révise l’épreuve pratique. Fais la liste de toutes les techniques utilisées en TP et vérifie que tu les maîtrises toujours.

En spé HGGSP

  • Suis l’actu, c’est important pour réussir la dissertation et y citer des données actuelles. Les podcasts de France Culture ou le site cairn.info sont par exemple de très bonnes sources.
  • Fais des fiches après chaque chapitre. Elles doivent rassembler les informations essentielles, à savoir le plan, les grandes idées, le vocabulaire à maîtriser et la chronologie si nécessaire.
  • Profite des périodes de vacances pour réviser tout ce qui a été vu depuis le début de l’année, sans attendre les semaines qui précèdent l’épreuve finale.
  • Cherche le bon plan. Structurer sa pensée et ses connaissances, c’est la clé de la réussite en dissertation comme en étude critique de document ! Entraîne-toi régulièrement à trouver la problématique d’un sujet et à construire le plan à partir de sujets d’annales.
L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles