Aider efficacement votre enfant dans ses devoirs

Article mis à jour le 21 septembre 2022
Rituels, adaptation, anticipation,... Découvrez nos 6 conseils pour aider votre enfant dans ses devoirs en toute sérénité !

1. Ritualisez le temps des devoirs 

Souvent, le plus dur, c’est de commencer ! Instaurez donc un horaire identique chaque soir ainsi qu’une durée de travail minimum et maximum, sans négociation possible. Vous pouvez cependant laisser votre enfant s’organiser au fur et à mesure dans ce laps de temps.

2. Contrôlez sans corriger  

Croisez l’emploi du temps et le cahier de textes (ou les informations disponibles sur Pronote) pour vous assurer que tout a été fait, et convenablement fait. Convenablement ne veut pas dire parfaitement : ne cédez pas à la tentation de corriger à la place de l’enseignant ! On apprend avant tout de ses erreurs et il faut donc laisser son enfant se tromper…

3. Apprenez-lui à apprendre  

Facilitez-vous peu à peu la tâche. À partir de la 4e (voire de la 5e), votre rôle est avant tout de montrer à votre enfant ce que savoir son cours signifie. Par exemple, pouvoir distinguer une notion d’une autre, savoir reformuler avec ses propres mots ou encore être capable d’appliquer ce qu’on a appris. N’apportez pas les réponses, apprenez-lui à se poser les bonnes questions afin qu’il puisse résoudre les problèmes posés. C’est cela qui le conduira vers l’autonomie.

4. Aidez-le à anticiper 

Travailler au jour le jour n’est plus suffisant au collège. Encouragez votre enfant à ne pas repousser au lendemain ce qui peut être fait le jour même et incitez-le peu à peu à prendre des initiatives (remettre ses notes au clair, refaire un exercice, effectuer des recherches pour compléter un cours…). Devenir acteur de ses apprentissages est la clé de la réussite.

5. Prenez du recul  

La distance physique est la meilleure des solutions pour rester calme. Pendant le temps des devoirs, soyez présent(e) sans être pesant(e) et laissez votre enfant venir à vous s’il a des questions. Sachez reconnaître ses points forts (en le laissant gérer les matières où il est à l’aise) et ne dramatisez pas les éventuelles mauvaises notes. Aidez-le plutôt à analyser ses erreurs et à en tirer les leçons.

6. Adaptez votre aide  

Peu à peu, vous ne maîtriserez plus nécessairement le contenu des cours : restez néanmoins toujours vigilant(e) quant à l’organisation du temps de travail, et ce, jusqu’à la fin du collège. Si votre enfant est déjà très autonome, assurez-vous tout de même que le travail est régulier (on n’a jamais « rien à faire » quand on est en 3e…). Le plus important est que votre enfant sache que vous lui faites confiance, et qu’il peut compter sur vous en cas de difficultés.

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).
Laisser un commentaire
Commentaires
*
*

L'auteur
Laëtitia Leroy est responsable du service pédagogie Acadomia . Elle conçoit et supervise les solutions d’accompagnement proposées à nos élèves pour la réussite de leur scolarité dans le secondaire, dans le champ disciplinaire comme dans le cadre parascolaire (méthodologie et stratégies d’apprentissages, développement personnel…).

Tags

Articles